BILAN DU QUESTIONNAIRE


30 Oct

Retrouvez ici le communiqué que je viens d'énoncer devant la presse à propos du bilan des questionnaires que nous ont retournés les Costellois :

" Entre le 15 septembre et le 15 octobre, 200 foyers ont répondu à notre questionnaire de satisfaction. C'est un chiffre cinq fois supérieur aux enquêtes qui sont habituellement menées dans ces conditions. 

L'objet de cette consultation était de savoir quels étaient les sujets sur lesquels les Costellois étaient sensibles. C'est la première fois dans l'histoire de notre ville que les habitants sont ainsi interrogés. 

La semaine dernière notre équipe ''Le Coteau, en action tous ensemble'' a dépouillé ces questionnaires. 

Plusieurs problématiques ressortent avec plus de la moitié de sentiments négatifs : 

⏺ La propreté de la ville est dénoncée par 55 % des personnes,
⏺ Arrive ensuite la sécurité : on sait que les chiffres des cambriolages sur les 6 premiers mois de l'année sont en augmentation par rapport à la même période de 2018. C'est donc un sentiment justifié de la part de nos concitoyens que de s’inquiéter de cet aspect,
⏺  Leurs inquiétudes portent aussi sur la dégradation en matière d’offre médicale, nos médecins généralistes, et sur la disparition progressive des services publics : Trésorerie, guichet de la gare et bien-sûr, la piscine Lucien Burdin. Du coup, certains nous écrivent même : « À quand La Poste ? » 

Dans ce tableau, tout n'est pas noir : les points positifs mis en avant sont la qualité des espaces verts et la vie associative. Mais là encore, nous proposerons de faire mieux avec notamment une politique ambitieuse sur la question de l'environnement. 

Les Costellois nous ont fait une centaine de propositions dans tous les domaines : habitat, commerce, voirie, qualité de vie des personnes âgées, etc. Nous sommes en train de les étudier pour voir leur degré de faisabilité à la fois technique et financière. Car il n'est pas question pour nous d'augmenter les impôts, ni de creuser la dette, mais plutôt de solliciter des financements extérieurs. 

Le programme que nous présenterons en début d'année sera construit en fonction des propositions des habitants et pas décidé dans un bureau par quatre élus. Notre contrat et notre engagement avec la population seront par conséquent 100 % légitimes. 

Avec mon équipe, je mène une campagne de terrain quasiment  7 jours sur 7. Nous aurons encore des réunions de quartier jusqu’à l’élection. Chaque semaine, nous invitons les habitants à nous rencontrer dans les cafés de la ville pour parfois trouver des solutions à leurs problèmes personnels.
 Nous participons également aux manifestations des associations comme dimanche dernier la marche du Coteau Basket. 

En parallèle, nous travaillons avec les collectivités, les institutions et les professionnels sur l'avenir de la gare, sur l'idée d'une maison de santé et sur le dossier de la piscine. Pour moi, cette question n'est pas figée puisqu'elle devra passer le cap des municipales et de la future composition de l'Agglomération. 

Je dis « nous travaillons déjà », car il n'est pas question de perdre du temps une fois élus.
 En tant que Conseillère Régionale, je rencontre les acteurs concernés pour engager le travail sérieusement. Si nous arrivons en tête de l'élection municipale, dès le lendemain, mon équipe et moi serons dans l'action et les Costellois pourront vite le constater."